Graines de désert : un jardin oasien

Graines de désert : un jardin oasien

 

Ce projet se situe au cœur de la palmeraie, à M’Hamid el Ghizlane, oasis du sud du Maroc, dans la vallée du Drâa, où la route goudronnée s’arrête au bout du village.

Je suis Béa, porteuse du projet Graines de désert et de cette petite société agricole familiale.

Je une professionnelle de plantes médicinales depuis une vingtaine d’années. Avant de m’installer au Maroc, j’ai été productrice et transformatrice à mon compte dans le Jura. J’ai ensuite animé des ateliers autour des plantes, auprès d’enfants dans le cadre scolaire, et auprès d’adultes.

Le projet « Graines de désert » s’est construit avec le temps, enrichi d’expériences diverses et nourri de rencontres.

Aujourd’hui, il se décline en 5 axes:

-la culture des plantes médicinales pour la transformation et vente ( à des prix accessibles pour la population locale)

-la transmission de connaissances de la pharmacopée traditionnelle

-l’élevage des dromadaires pour la production de lait (très réputé, très recherché) et de chamelons

-un accueil culturel et touristique (excursions dans le désert, stages de plantes, découverte de la culture sahraouie…)

-la recherche de solutions au profit de la communauté